Séminaire relation manager collaborateur à Lille. - Dirigeant, Manager, Équipe, Collaborateurs.

ENTREPRISE - DIRIGEANT - MANAGER - ÉQUIPE

COACHING PROFESSIONNEL & ATELIERS

COACHING PROFESSIONNEL LILLE

COACHNG PROFESSIONNEL & ATELIERS

ENTREPRISE
MANAGER
DIRIGEANT
ÉQUIPE
MANAGER - DIRIGEANT - ÉQUIPE - SALARIÉ
accredited by
Coach's certifiés ICF Lille
Votre code client
Mot de passe
Aller au contenu
La relation managériale
Les bonnes pratiques comportementales dans la relation manager - collaborateur
La culture du dialogue professionnel

Il existe une discordance entre la manière dont le manager se voit et ce qu’il véhicule réellement auprès de ses collaborateurs. Ce décalage s’accompagne parfois d’un manque de relation (ressenti par 2/3 des collaborateurs). Or la relation avec notre supérieur hiérarchique est responsable de 70% de notre engagement total au travail...

Cet atelier axé sur la relation permet de tester, expérimenter et ancrer les bonnes pratiques et modes opératoires du dialogue dans toutes les situations professionnelles.
Formation sur les relations manager collaborateurs
La qualité de la relation

La relation c’est de l’énergie pour l’Action. La qualité de la relation entre manager et managé est source de motivation. Pour maîtriser tous les gestes du management, il est donc important de connaître et maîtriser les techniques de gestion de la relation professionnelle en prenant en compte :
  • ce qui fonde nos actions, car à la base de nos actions, on trouve des stimuli divers dont les attentes, les besoins et les contraintes.
  • ce qui traduit nos besoins, car ce sont les attitudes (manière d'être, de percevoir) qui traduisent les motifs et plus encore les mobiles.
  • l'acte de communication, car dès l'instant où nous passons de l'attitude au comportement (manière d'agir, de s'exprimer), l'acte de communication se produit.
  • les pièges de la communication, car notre conscience de la réalité est dotée d'une bien mauvaise vue et la communication de chacun subit des déformations à chaque échange (croyances limitantes, distorsions cognitives, etc..)


Les bonnes pratiques comportementales

Après des exercices pratiques pour rechercher les ABC (Attentes, Besoins, Contraintes) connus et inconnus de vos collaborateurs, il est temps de tester le mode opératoire du dialogue afin de les appliquer au quotidien avec vos collaborateurs, dans les bonnes pratiques :

  • La présentation
    • Accueillir l'autre, nous ouvrir à lui
    • Présenter le sujet ou le faire présenter par l'autre
    • Présenter l'objectif ou le faire présenter par l'autre

  • La recherche des intentions d'actions
    • S'adapter et répondre aux ABC pour que l'autre construise, lui-même, ses solutions et son intention
    • Faire transformer par l'autre tous les éléments de divergences en éléments de convergence

  • La définition des plans d'actions
    • Faire le bilan des points d'accord
    • Valoriser et faire valoriser les accords par l'autre
    • Faire un bilan et un plan d'engagement mutuel
    • Planifier les actions futures de chacun et convenir du pilotage de ces actions


La remise en jeu positive

Il est important de savoir réagir à une erreur afin de faire progresser le collaborateur et faire en sorte que l’erreur ne se reproduise jamais. C’est l’objet de la remise en jeu positive qui est d’abord un geste pédagogique visant à ancrer les bonnes pratiques.

Toute erreur non traitée génère le doute et la culpabilité du collaborateur, ce qui bloque les initiatives et déclenche le refus de responsabilité, et toute erreur sanctionnée (dans le sens d’une sanction pour hors-jeu comportemental) développe un sentiment d’injustice.

En effet, nous avons ici affaire à une erreur sur le métier et non pas un écart de comportement (dont vous exercerez le traitement plus loin dans cet atelier). Le droit à l’erreur et à la prise d’initiatives et de risques calculés doivent être encouragés. Vous testerez trois techniques de management positif pour ramener un collaborateur dans le terrain de jeu sans sanctionner :

  • Le traitement de l’erreur
  • L’entretien de remotivation
  • L’entretien de retour d’absence

Cas pratique n°31
M. est dépité : l’évaluation 360 qu’il vient de faire est une grande déception pour lui. Il pense pourtant être un bon manager, attentif à la réussite de ses collaborateurs. Bien sûr, il a une petite tendance à être très directif, à se laisser emporter par sa fougue. Mais pourquoi perdre du temps lorsque les actions à entreprendre sont évidentes ?

Il refuse d’entrer dans un cycle de formation où il écoutera sagement et oubliera assez rapidement ce qu’il aura parfaitement compris. En cherchant sur Internet, il tombe sur l’atelier Quasar « La relation managériale » et décide de s’y inscrire. À la fin de la journée, il est enthousiaste, il a pratiqué toute la journée sur des cas concrets qu’il vit au quotidien, a pris conscience de ce qu'il allait changer ou renforcer.
L'entretien professionnel
Cas pratique n°32
V. est manager dans une société de distribution de boissons pour les restaurateurs. Il est, selon ses propos, "brut de décoffrage" et a parfois du mal à trouver le bon niveau d'échanges avec ses collaborateurs. En fait, "ça dépend des jours". Ce qui est sûr, c'est que V. est de bonne volonté : il est prêt à faire évoluer sa posture pour répondre au besoin de confort de son équipe.

Durant cette journée de pratiques, il a découvert comment conserver sa franchise tout en changeant ou en renforçant certains comportements dans sa relation managériale.
La remise en jeu positive
Manager le hors-jeu comportemental

Le hors-jeu se distingue de l’erreur par le niveau de conscience du collaborateur. Dans un hors-jeu, le collaborateur ne respecte pas une règle du jeu écrite et communiquée. La réaction du manager doit être rapide (mais toujours à froid) pour ne pas affaiblir la règle du jeu et sa propre crédibilité. Objectif :

  • Respecter l’autre infiniment et se faire respecter implacablement.
  • Restaurer une relation de confiance entre le manager et son collaborateur dans un respect mutuel des valeurs et des règles de l'entreprise.

Dans cette optique, vous vous exercerez à l'application d'un mode opératoire. Les étapes du processus de remise en jeu sont des entretiens avec le collaborateur qui sont autant de réponses adaptées à la gravité du hors-jeu, avec pour certains de ces entretiens, une obligation d'échanges avec votre service RH.

  • L'entretien d'inquiétude
  • L'entretien de recadrage
  • L'entretien de choix

Évidemment, nous n'entrons pas dans cet atelier, dans la zone régie par les règles juridiques et sociales, terrain qui ne vous concerne pas directement.
Programme de l'atelier ( >90% d'exercices ) :

    • Se méfier de nos jugements
    • Rechercher les attentes, besoins et contraintes connus ou inconnus de nos collaborateurs
    • Les modes opératoires du dialogue
    • Les échanges du quotidien
    • La remise en jeu positive, le traitement de l'erreur
    • La remotivation et l'entretien de retour d'absence
    • L'entretien d'inquiétude, l'entretien de recadrage, l'entretien de choix
    • Les entretiens du missionnement
    • L'entretien annuel

Durée : 1 journée.
2 animateurs.
*
Tarif inter-entreprise :
540 € par participant.
*
Tarif intra-entreprise :
1590 € pour 8 participants.
None
Clients
None
Séminaire et atelier relation manager - collaborateur Lille Nord.
Managers. Équipe. Comité de direction.
03 20 06 88 25

Quasar
58 rue Guillaume Werniers
59800 LILLE
None
03 20 06 88 25
03 20 06 88 25
Quasar
58 rue Guillaume Werniers
59800 LILLE
Siret 878 591 890 00016
RCS Lille Métropole

Du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00.
Retourner au contenu