Les billets du coach - Dirigeant, Manager, Équipe, Salarié.

ENTREPRISE - DIRIGEANT - MANAGER - ÉQUIPE - SALARIÉ

COACHING PROFESSIONNEL INNOVANT

COACHING PROFESSIONNEL LILLE

COACHNG PROFESSIONNEL INNOVANT

ENTREPRISE
MANAGER
DIRIGEANT
ÉQUIPE
SALARIÉ
MANAGER - DIRIGEANT - ÉQUIPE - SALARIÉ




accredited by
Coach's certifiés ICF Lille
Aller au contenu

Histoire et tendances du coaching

Dirigeant, Manager, Équipe, Salarié.
Publié par · 10 Mars 2020
Tags: CoachingPsychologiePhilosophie
Le coaching s'est bien installé en Europe, tant dans le paysage du développement personnel que dans l'entreprise, plus méfiante au départ. Il puise dans des pratiques ancestrales auxquelles se sont ajoutées des techniques et des postures inspirées par des recherches en communication ou en neurosciences.

Les sources du coaching

La maïeutique
Socrate a développé une éthique et a recherché du sens. Sa méthode est devenue sa force et sa signature. Elle se caractérise par l'utilisation de deux approches.

L'ironie, au sens étymologique : poser des questions en feignant de ne pas connaître la réponse. Cela permet de remettre en cause  des opinions communes, considérées comme des vérités, en les soumettant à la critique.

La maïeutique, un art du questionnement, qui permet à chacun de trouver la vérité par lui-même. Parce que la vérité ne peut jamais être totalement apportée par l'autre. Pour Socrate, le maître est "celui qui permet à l'autre d'atteindre le savoir qu'il possède en lui-même". De ce côté là, je me sens d'ailleurs très proche de cette dernière définition qui ne m'a jamais quitté quand je me suis formé à d'autres approches.

L'approche de Palo Alto
En coaching individuel, d'équipe ou d'organisation, les problèmes de commmunication se trouvent le plus souvent au coeur des changements souhaités. C'est pourquoi l'école de Palo Alto, désignant un groupe de chercheurs qui ont travaillé ensemble autour des théories de la communication et de la relation entre les individus, est présente dans toutes les approches du coaching. Le père en est Gregory Bateson, zoologue, anthropologue et ethnologue influencé par les mathématiques, la cybernétique, la biologie, la théorie des systèmes. C'est ce mélange des genres qui a apporté un renouveau dans la vision de la communication avec des postulats comme : il est impossible de ne pas communiquer, il n'y a pas de "non-comportement" (le silence et l'inaction sont des comportements), la communication est permanente.

L'approche systémique
Dérivée de l'école de Palo Alto, elle est très présente dans le coaching. Elle part du principe que le client coaché appartient à un système relationnel complexe, et que ce qui se joue ici et maintenant avec le coach est un reflet de ce qui se joue ailleurs.

Dans le "monde du client" se développent des réactions souvent imprévisibles, surtout lorsque ce système doit conduire à des changements humains et/ou à son propre changement. L'enjeu du coaching est alors d'ouvrir sur d'autres manières d'appréhender cette réalité, avec des outils adaptés à la complexité des relations humaines. Par exemple, face à une situation bloquée pour le coaché, la relation qui se crée avec le coach pour résoudre le problème est souvent une métaphore de la situation réelle. La relation de coaching devient alors un moyen d'auto-diagnostic, de découverte de nouvelles options et d'apprentissage durable par l'expérience. Le programme de coaching se développe au fil des séances comme un processus de changement en "résonance" avec le système de l'entreprise.

L'orientation solutions
La force du coaching est de s'intéresser davantage aux solutions qu'aux problèmes. Au lieu de se concentrer sur le problème, le coach aide son client à définir où il veut aller et à se focaliser sur ce qu'il fait déjà de manière efficace, afin de l'amplifier. En s'attachant à résoudre les préoccupations du client, "ici et maintenant", chaque séance de coaching peut être considérée comme la dernière, avec des bénéfices visibles et durables très rapidement.

L'approche narrative
L'exploration des histoires personnelles. Le coach utilise une posture décentrée et influente.

  • "Décentrée" signifie que les clients-narrateurs restent au centre de la conversation, le coach, lui, se trouve alors engagé mais décentré.
  • "Influente" parce que le coach construit, par ses questions, un canevas permettant au client-narrateur d'écrire des histoires alternatives. Créer un récit alternatif "positif" aide le client-narrateur à sortir de son histoire dominante parfois négative et douloureuse.



Une tendance à coacher de plus en plus gros !
Si Socrate peut apparaître comme un des premiers coach's, il proposait essentiellement un travail de développement personnel, correspondant à du coaching individuel. Mais dans l'entreprise, en plus du coaching individuel pour renforcer la "performance" ou le bien-être de tout un chacun, se manifeste le besoin de renforcer les équipes dans leur performances et leurs capacités collectives.

Le coaching d'équipe vise ainsi à prendre en compte l'ensemble d'un groupe, et non pas uniquement des personnes individuelles. Il s'accompagne le plus souvent d'un coaching individuel du responsable ou manager de l'équipe. En fonction des enjeux et des moyens, par exemple pour une équipe de direction, il peut s'accompagner d'un coaching individuel de chacun des membres de l'équipe.

Et depuis quelques années, une nouvelle tendance se développe dans les PME comme dans les grands groupes : coacher l'organisation elle-même, considérée comme une grande équipe composée de sous-équipes. Ce type d'approche, que nous pratiquons également chez Quasar, permet d'accompagner de grosses réorganisations, des restructurations, des fusions/acquisitions ou le déploiement de logiciels ERP.

DL - Quasar Coaching







03 20 06 88 25

Quasar
58 rue Guillaume Werniers
59800 LILLE
None
03 20 06 88 25
03 20 06 88 25




Quasar
58 rue Guillaume Werniers
59800 LILLE
Siret 878 591 890 00016
RCS Lille Métropole

Du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00




Retourner au contenu